Le Rôle Plaît

Le forum de la guilde Le Rôle Plaît sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La trahison du chevalier [Xayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arhaïn
Crevette de combat
Crevette de combat
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: La trahison du chevalier [Xayn]   Dim 1 Juin - 16:24

HRP : les événements décrits ici prennent place juste après le retour de Kael'Thas en Azeroth. Je n'avais simplement pas pris le temps de taper le texte écrit à la main. Razz



Les chevaliers de sang s’effondrèrent sur le sol pavé de la cité, fauchés par les lames assassines des trois chevaliers Solfurie. L’embuscade avait été rapide et sanglante, et les deux jeunes adeptes de l’ordre n’avaient eu aucune chance face aux tueurs du roi-soleil.

Xayn Mar’Ferin considéra d’un regard glacial les hommes de son souverain légitime, et abaissa lentement son épée, impassible face au meurtre sauvage de son escorte. Après un bref silence, il s’adressa aux messagers d’un ton sec.


« Ce n’était pas nécessaire, ni très discret, par ailleurs. Vous auriez pu simplement attendre qu’ils repartent. Hargnessang va enquêter sur ce massacre. »

Le premier chevalier ramena son poing sur son cœur en un salut respectueux.

« Seigneur Lamesol, le roi attend votre arrivée avec impatience. Il lui tarde de vous témoigner sa gratitude pour les services que vous lui avez rendus ici durant sa campagne en Outreterre. »

Xayn afficha un léger sourire ironique.

« Je n’en doute pas un instant…
-Un problème, seigneur ? » S’enquit le second chevalier.

Il éluda la question d’un geste de la main.

« Pourquoi Kael a-t-il emmené le Naaru ?
-Je l’ignore, seigneur. Mais si vous daignez nous suivre, peut-être pourrez-vous vous entretenir avec lui à ce sujet. Mais de grâce, nous devons nous hâter… Le prince…
-Est impatient, oui, j’avais saisi, acheva-t-il avec un geste d’agacement. Combien êtes-vous ?
-Seulement nous trois, seigneur. Tous trois chevaliers Lamesoleil. »

L’ancien chevalier Solfurie leva un sourcil intrigué.

« Je suppose que je devrais être flatté que le prince ait baptisé ses derniers fidèles ainsi… Mais depuis quand ai-je besoin d’une escorte pour quitter la ville ? »

Les trois chevaliers échangèrent un regard, hésitants, puis le premier reprit la parole.

« Le prince a eu connaissance de votre état de santé précaire de ces derniers mois, seigneur, aussi a-t-il jugé préférable de… Seigneur ? »

Le chevalier s’interrompit, perplexe devant l’étrange expression de Xayn, qui arborait maintenant un sourire à mi-chemin entre l’ironie et la condescendance. Son regard d’acier avait soudain pris un sinistre éclat prédateur.

« Je crains, mes amis, que les informations du prince ne datent un peu. »

Sans prévenir, Xayn leva sa lame et la plongea dans la gorge du chef de son escorte, lequel lui adressa un regard d’incompréhension, déjà voilé par le rideau de la mort. Avant que le second ne put dégainer, une vague lumineuse le frappa de plein fouet et le laissa étourdi. Enjambant le corps de sa victime, Xayn se jeta sur le troisième, et lui faucha la main d’un revers d’épée, tranchant son bras au niveau du poignet à l’instant où il se saisissait de son arme. Le chevalier s’effondra en glapissant comme un renard pris à un piège à loup. Dans un mouvement parfaitement maîtrisé, Xayn pivota sur ses pieds et éventra proprement le dernier, encore sonné.

Le chevalier mutilé se traînait au sol en tenant son moignon sanguinolent, essayant de se mettre hors de la portée de son bourreau qui s’avançait tranquillement vers lui. Celui-ci lui lança un sourire moqueur.

« Tsss… J’espère pour Kael que tous ses chevaliers ne couinent pas comme des enfants au premier petit coup reçu… J’ai connu des combattants qui se battaient encore avec un bras en moins. C’est décevant.
-Pou…pourquoi faites-vous ça ?!
-D’une part, parce que je n’avais pas l’intention de vous suivre et que je sais pertinemment que vous aviez ordre de me tuer si je ne le faisais pas. Et d’autre part… Parce que j’en avais envie, je crois, pour marquer le coup, en quelque sorte.
-Je… je ne comprends pas…
-Je sais. Mais ne t’en fais pas, mon ami, Kael, lui, comprendra parfaitement. »

Et, ignorant l’expression effarée de sa victime, il lui détacha la tête des épaules d’un moulinet rapide.

***


« Qu’allez-vous faire, Xayn ? »

Le chevalier Lamesol haussa les épaules en regardant le tabard que le seigneur Hargnessang venait de lui rendre.

« Si ça ne tient qu’à moi, repartir de l’autre côté, et suivre ma propre voie. Je verrai bien.
-Kael’Thas n’oubliera pas votre trahison de sitôt. Vous risquez de le regretter un jour. S’il ne se venge pas, ses fidèles le feront.
-J’en suis conscient. Et vous, Solanar, qu’allez-vous faire ? »

Le lieutenant de dame Liadrin s’adossa à son fauteuil en souriant, promenant son regard sur les armes exposées sur les murs de son cabinet privé.

« Rien, rien du tout. Je peux vous faire arrêter pour trahison, mais dans un sens, vous ne faisiez que votre devoir envers votre maître. Et vous avez changé de camp avant le point de non-retour. Le régent sera certainement vexé d’avoir été mené en bateau, mais ça…
-Bah, ce n’est pas comme si les informations que je lui donnais, vraies ou fausses, avaient réellement servi à quelque chose. Je n’étais qu’un meuble parmi d’autres à la Flèche. Et la nouvelle de la trahison de Kael n’était pas un mensonge.
-Très juste. Ce que je me demande, c’est à quel camp vous avez le plus menti. Au prince, ou à nous ? »

Xayn esquissa un sourire triste.

« A mes rares proches, j’en ai peur. Il n’y a qu’eux qui auraient pu me percer à jour. »

Solanar Hargnessang hocha la tête.

« Au moins, dame Liadrin sera satisfaite d’apprendre que vous êtes toujours le même. Vous nous avez bien eus.
-Désolé, Solanar, vous savez que je vous ai toujours estimé. Je suis navré de vous avoir menti à vous aussi. »

Les deux elfes s’observèrent un long moment, l’air grave, puis Solanar éclata de rire.

« Vous êtes le plus redoutable comédien que j’ai rencontré de ma vie, Xayn… Mais dites-moi encore une chose… Quand vous êtes revenu d’Outreterre avec votre frère, soi-disant porteur d’un message de Voren’Thal pour le régent… vous étiez encore à la solde de Kael. A quel moment avez-vous réellement décidé de changer de camp ? »

Xayn sourit, amusé, et s’avança vers la porte.

« Ca, seuls les Naaru pourraient vous le dire », lui lança le chevalier en sortant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La trahison du chevalier [Xayn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier de la mort
» Demande d'eclaircirssement sur un point du lore des EDS.
» Dédicace au chevalier Martineau
» Chevalier Paladin enfin peint
» Chevalier du Grall (essai de peinture type kilt)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Rôle Plaît :: Rôle play :: Histoires vivantes-
Sauter vers: